Ashton – VSG Belicoso n°1

thumb_IMG_2079_1024.jpg
Prologue

Cape : Equateur

Sous-Cape / Tripe : Rep. Dominciaine (cigare Dominicain)

Prix : 9,80€

Les cigares de la gamme VSG (pour Virgin Sun Grown) sont composés de tabacs âgés de quatre à cinq ans. Si habituellement les feuilles servant aux capes grandissent sous un voile de coton pour les protéger des UV, celles servant à créer ces cigares ont poussé dans une région plus nuageuse, créant ainsi un filtre aux rayons du soleil. On peut noter que le créateur de la marque Ashton est un proche de la famille Fuente a appris auprès de ces derniers, « Carlito » aurait par ailleurs contribué à la création de la gamme VSG.

Si c’est la première fois que le déguste un Ashton, cela a été une réussite. D’extérieur le cigare est beau avec sa cape foncée sans être maduro, le cigare est bien rempli et sent bon. Concernant la bague, je laisse à l’appréciation de chacun, en ce qui me concerne je l’aime bien : le blanc cassé tranchant avec la cape, elle n’est pas démesurée ce qui est pour me plaire.

Enfin, à noter d’une part que le cigare était légèrement sous-humidifié (aux alentours des 68%) ; d’autre part j’ai accompagné le cigare d’un mojito lors de la dégustation.

Arômes et Construction

Le cigare s’ouvre sur des notes de bois précieux, soutenues par des épices. Peuvent également être relevées des pointes de cuir et de muscade. Si la pallette aromatique n’évolue pas vraiment, elle est traitée en finesse, cette vitole ne tente pas de nous imposer des arômes forts et « sur-faits ». Je pense qu’une humidité plus élevée aurait permis de découvrir davantage d’arômes, ce sera pour une prochaine dégustation donc !

La construction est très bonne, tant sur la ventilation que sur les cendres qui sont grises certes mais compactes. La fumée tapisse bien le palet, est assez épaisse, et si je m’attendais à davantage de longueur en bouche elle ne démérite pas non plus, petit bonus, elle sent bon !

A relever toutefois qu’à l’amorce du dernier tiers, deux dégazages successifs seront nécessaires. De même pour fumer ce cigare jusqu’aux derniers centimètres, j’ai dû recouper quelques millimètres plus haut, car la nicotine laissait un goût désagréable sur les lèvres.

thumb_IMG_2078_1024

Epilogue

Le mojito fut un bon accompagnement car il a apporté à la dégustation des notes fraiches et sucrées bienvenues.

En somme, un très bon moment de passé avec cette vitole qui met en valeur le terroir Dominicain, pour le prix c’est vraiment un bon cigare. Si en effet l’entâme laissait espérer une évolution plus grande, nous sommes en présence d’un cigare à la fois franc et fin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s