AJ FERNANDEZ – ENCLAVE (ROBUSTO)

Prologue

Cape / Sous – Cape / Tripe : Nicaragua

Prix : 8,90€

Cette nouvelle gamme « L’Enclave » a fait pas mal de bruit en arrivant dans nos civettes, « venant d’un Fernandez, ça ne peut qu’être bon ! » me glisse le civettier ! Avant un [FOCUS] sur AJ Fernandez, dégustation du robusto de la gamme.

D’exterieur, je ne pense pas que mon choix ce serait porté sur ce cigare dont la double bague couvre la moitié de la vitole ! Néanmoins, force est de reconnaître que l’illustration de la bague a un côté « hors du temps » assez décallé que j’aime bien, je débague tout de même avant de poursuivre la dégustation parce que là c’est compliqué d’apprécier la cape !

Celle-ci justement est rugueuse, nervurée, en un mot : rustique !

Dégustation

A cru, du boisé, quelques touches plus gourmandes type pain d’épice, une belle promesse donc ! (le problème des promesses, c’est qu’il faut qu’elles soient tenues ! Nous y reviendrons en fin de dégustation)

Dès les premières bouffées, c’est aromatique. Du poivre, beaucoup de poivre, trop de poivre. La puissance n’est pas franchement maîtrisé et rapidement il faudra dégazer pour garder les papilles intactes. Outre ce poivre, du bois, un peu de terre mais la puissance écrase un peu le reste des arômes…

Deuxième tiers, deuxième dégazage , décidément ce Nica, quelle fougue ! Une vrai personnalité c’est sûr, mais la puissance n’est pas vraiment maîtrisée !

Au milieu de la dégustation, un moment de répis, l’oeil du cyclone. Des notes herbacées apparaissent alors plus nettement sous le poivre, pas de doutes nous sommes au Nicaragua !

Dernier tiers, nouvelle montée en puissance au, je persiste un peu mais abandonne à plusieurs centimètre de la fin…

Epilogue

In fine j’ai été déçu de ce robusto plein de promesses, surtout étant donné tout le bien qui m’en avait été dit. On ne peut pas dire que c’est là un mauvais cigare… il demande qu’à voir sa fougue calmée, c’est tout !

Le salomon de la même gamme semble être plus équilibré et ne pas souffrir des mêmes défauts que ce robusto : une nouvelle dégustation à prévoir !