Bolivar – Petit Coronas

thumb_12968041_10156784496785284_7605731319277191833_o_1024
Prologue

Cape / Sous-Cape / Tripe : Cuba

Prix : 7,50€

Ce cigare présente bien, un petit bout bien ferme qui sent très bon. La cape colorado maduro est assez nervurée tout en étant soyeuse… L’absence de vent permet un allumage à l’allumette, le moment s’annonce agréable !

Arômes

A cru du bois précieux apparaît, soutenu d’un léger humus qui annonce un puro vraiment typé cubain… et c’est ce que l’on attend de lui ! 

Le premier tiers s’ouvre sur le bois précieux aperçu qui s’affirme, la fumée laissant un goût agréable de miel sur la langue.

Le second tiers se caractérise par une prise de puissance, si le bois est toujours là, le miel s’efface au profit d’arômes typés humus qui sont soutenus par des épices discrètes mais présentes.

Le dernier tiers monte encore en puissance, l’humus se fait alors plus fort éclipsant presque le bois, un final plus animal tout autant rassasiant qu’agréable.

thumb_12992272_10156784800705284_1782872976_n_1024.jpg

Construction

La construction est bonne, le tirage aisé sans être trop ventilé, la combustion est presque toujours régulière, le seul accroc se corrigera tout seul, rien à reprocher donc ! On peut certes noter une extinction lors de la dégustation, mais cela a sans doute été dû à la façon dont je l’ai fumé.

La fumée est longue en bouche, ce qui est étonnant pour tel module de ce type mais bienvenu ! En outre cette fumée est suave, ce qui n’est pas sans rappeler le Ramon Allones Small Club Coronas (RASC).

Les cendres quant à elles sont grises et friables, au bout d’un centimètre à peine de dégustation elles tomberont, et ne tiendront jamais plus longtemps… dommage mais pas grave.

Epilogue

Le moment s’annonçait agréable et il a tenu ses promesses, ce cigare est bon, fin et sans superflus il représente bien le terroir cubain que nous sommes tant à affectionner.

Je faisais référence au RASC à l’instant, il s’en rapproche par bien des aspects, tout en restant distinct de ce dernier, sans doute plus fin, et là où le RASC va chercher du poivre, le Bolivar affiche du bois précieux. Si quelques euros séparent les deux vitoles, il peut être considéré que les deux jouissent d’un bon rapport qualité/prix, notamment au regard de ce que les autres terroirs proposent dans cette gamme… En bref une vitole très recommandable qui vient de se faire une place dans mon humidor !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s