Balmoral – Añejo Xo Lancero FT (EL 2016)

Balmoral Lancero FT signée
Prologue

Cape : Brésil

Sous – cape : République Dominicaine

Tripe : République Dominicaine, Nicaragua, Brésil

Prix : 11,50€

Quel bonheur de voir des lancero arriver sur le marché !

A l’instar d’Oliva, Balmoral a sorti en 2016 un lancero, en série limitée certes (1250 boîtes), mais un lancero tout de même !

Drapé dans une cape maduro rugueuse et nervuée, ce Balmoral Añejo XO Lancero FT a fière allure avec sa perilla.

Souple, moelleux, bien rempli il dégage des odeurs de sous-bois, proches de l’humus. Cette odeur était d’ailleurs extrêmement forte lors de l’achat en civette, et si elle est toujours présente elle est calmée, quelques mois de cave ont sans doute été très bénéfiques à ce cigare.

A cru la palette aromatique reste dans le même registre avec des touches boisées et de champignons. Le tirage semble parfait, décidément cette vitole est appétissante !

Dégustation

L’attaque est douce, parfaite comme elle peut l’être avec ce genre de module : une fumée suave, épaisse, longue en bouche… j’avoue être scotché, je ne m’attendais pas à cela avec un blend Dominicain, Brésilien et Nicaraguayen ! Cela me rappelle d’ailleurs un article publié dans « l’Amateur de Cigares » où étaient évoqués les blend. Y était justement interviewé le créateur de la gamme Añejo Xo de Balmoral, j’avais dans la foulée dégusté un robusto de cette gamme mais ce fut un échec…

Côté arômes le bois et les champignons entraperçus à cru se confirment, en toute douceur, même le poivre qui fait son apparition en fin de bouche est amené en douceur. C’est indolent mais présent, ce premier tiers est une promenade en forêt par une belle journée d’automne…

Au second tiers, pas de réelle évolution. A noter toutefois que des touches plus sucrées font leur apparition. Elles restent substiles et mêlées aux arômes boisés : un bâton de réglisse !

C’est bon, c’est vraiment bon : une belle longueure en bouche et des arômes fins, je tente une rétro-olfaction qui se dévoile sur des notes de café torréfié. Cette rétro-olfaction me surprend car du reste les arômes torréfiés ne sont pas présent dans cette dégustation. En y repensant, c’est bien là la preuve de la réussite de ce second tiers. Du sous-bois, des champignons et du réglisse, le tout traité en finesse, qui, mariés ensemble et soumis à la rétro-olfaction en fin de bouche s’harmonisent dans un rendu torréfié. Je m’égare peut-être… à retenir : c’est bon.

Le dernier tiers gagnera en puissance en éclipsant totalement les arômes sucrés, les champignons se noircissent et le poivre se fera plus présent. Si c’est moins intéressant, ça reste complètement maîtrisé et les arômes ne sont pas écrasés par la puissance.

Épilogue

Une réussite !

Ce lancero me réconcilie avec la gamme Añejo Xo. Bien sûr, on peut reprocher à ce cigare sa linéarité car oui il est clairement linéaire… linéaire mais pas franchement ennuyeux ! Dès lors, ce seul point d’ombre ne saurait ternir la dégustation outre mesure et je termine cette dégusation satisfait.

Pour conclure, mon seul regret est de n’en avoir pris qu’un !

Balmoral Lancero 2 2 Signée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s