Diplomaticos – N°2 (Piramides)

Prologue

Cape / Sous-Cape / Tripe : Cuba

Prix : 11€

Marque dont le catalogue de production ne comporte plus qu’une vitole, voici Diplomaticos ! Certaines rumeurs évoquent même la fin de ce N°2, dommage car si cette vitole est une grande absente des civettes, elle vaut néanmoins le détour.

En ce qui me concerne, il me faudra un autre exemplaire pour parfaire mon jugement sur ce piramides à la cape soyeuse, légèrement bosselée. Elle sent bon (même très bon à dire vrai !) : des notes briochées, quelques touches de cèdre, si le ramage s’en rapporte au plumage la dégustation sera de haut vol !

Dégustation

A cru, les odeurs dégagées par la cape se confirment dans l’ensemble : de la brioche, quelques épices douces avec un soupçon de bois précieux, ne brusquons pas la vitole et sortons trois allumettes.

Wahoo quel démarrage généreux ! Une fumée épaisse qui tapisse le palais, des arômes largement dominés par le cacao, avec des notes de café et de cèdre pour venir titiller la langue en fin de bouche : je me régale !

L’évolution est indolente, les tiers fondus. Le cacao se fait alors plus fort, le bois précieux, lui, se fondera en des arômes de sous-bois avec quelques notes de champignons.

Lors du dernier tiers, c’est d’ailleurs ce sous-bois qui domine la palette aromatique. Bien entendu les saveurs pâtissières sont toujours présentes, mais plus estompées. Par ailleurs des touches de fruits secs ont fait leur apparition… décidément ce N°2 aura tenu toutes ses promesses !

Epilogue

Malgré une puissance par toujours maîtrisée et un dégazage ou deux lors de la dégustation, cette vitole vaut le détour !

Il serait vraiment dommage de voir cette marque disparaître car il y a une vraie personnalité dans ce N°2. Généreux autant que profond, il joue sur la gamme pâtissière et sur la boisée dans une alchimie qui ne manque pas de finesse. Cavée quelques années, cette vitole doit frôler le summum !

diplo n°2 pied en cape.jpg